• 3 août 2018

​Le CAIM apporte une aide aux médecins choisissant de s’installer dans une zone fragile, définie par l’ARS, afin de faire face aux frais d’investissement générés par le début d’activité.

NB : Ce contrat n’est cumulable ni avec le contrat de transition (COTRAM) ni avec le contrat de stabilisation et de coordination (COSCOM).

Conditions d’adhésion :

Le médecin doit :

– S’installer dans une zone fragile, ou être installé dans la zone depuis moins d’un an

– Exercer en secteur 1 ou en secteur 2 (OPTAM ou OPTAM-CO à partir de 2017)

– Exercer une activité libérale au minimum 2,5 jours par semaine

– Exercer au sein d’un groupe entre médecins ou d’un groupe pluri-professionnel

– Ou appartenir à une communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) ou une équipe de soins primaires (EPS)

– Participer à la PDSA

– Exercer dans la zone pendant au moins cinq ans à compter de la date d’adhésion

Il peut, à titre optionnel, réaliser une partie de son activité libérale au sein d’un hôpital de proximité.

Il signe un contrat tripartite avec la caisse d’assurance maladie et l’ARS.

Pour en savoir plus sur les zones concernées, les aides et les métiers, lire ICI
Pour un focus sur les aides à l’installation selon les territoires concernés, lire ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *