* Journée régionale le 16 février 2019

* Journée régionale le 16 février 2019

  • 26 octobre 2018

L’occasion pour les professionnels de santé en MSP déjà constituée, en cours ou en projet de participer à des ateliers thématiques, de se rencontrer et de mieux se connaitre.

venez échanger autour de vos projets respectifs.

100 participants en 2018

des ateliers

les membres du CA, les facilitateurs et des experts pour animer les ateliers

des MSP qui présentent leur projet de santé

Nous vous espérons nombreux cette année encore, le programme sera publié prochainement.

* FLASH SPECIAL ! Une réforme à l’épreuve du réel

* FLASH SPECIAL ! Une réforme à l’épreuve du réel

  • 18 septembre 2018

Une réforme à l’épreuve du réel

De la fin de l’exercice solitaire de la médecine en soins primaires, à l’organisation territoriale de l’offre de santé, passage obligé par la Maison de Santé Pluriprofessionnelle !

                                                                                                                                                                                     Paris, le 18 septembre 2018

 

La feuille de route pour réformer le système de santé vient d’être annoncée par le Président Macron. Elle entérine les transformations en cours autour de l’exercice pluriprofessionnel, portées par les Maisons de Santé Pluriprofessionnelles (MSP) et les Centres de Santé (CDS). Elle propose des solutions pour mieux organiser l’offre de soins, le temps du soin (médecins salariés, infirmiers de pratiques avancées, assistants médicaux) et le temps de l’offre de santé sur tout le territoire par les Communautés Professionnelles Territoriales de Santé (CPTS).

Pour nous, acteurs de l’exercice collectif, engagés dans les soins de proximité, la reconnaissance au plus haut niveau de l’État de l’exercice collectif décloisonné et coordonné est un satisfecit. Mais nous savons aussi « qu’il y a loin de la coupe aux lèvres ».

Nous avons appris que pour gagner du temps médical mais aussi pour gagner en qualité, il vaut mieux coordonner le parcours de soins de la personne malade. Cette coordination ne se réduit pas à déléguer une tâche à un(e) assistant(e), elle nécessite d’apprendre à mobiliser les compétences de toutes les professions situées sur l’itinéraire du patient. Les assistants médicaux n’auront un rôle utile que s’ils viennent apporter à l’équipe pluriprofessionnelle une fonction manquante. C’est l’équipe qui décide. Il faut donc une équipe et une liberté d’adaptation.

Nous avons appris à construire l’innovation : les nouveaux modes de rémunération par forfait d’équipe, les nouveaux métiers de la coordination, les nouvelles pratiques professionnelles (pratiques avancées).

Nous avons appris que l’organisation territoriale ne se décrète pas. Elle se construit. Couvrir l’ensemble du territoire de Communautés Professionnelles Territoriales de Santé marque une volonté politique, démarche nécessaire mais insuffisante. Deux blocages existent aujourd’hui :

  1. Qui fait communauté ? Les professionnels libéraux ou tous les acteurs du soin et de la santé qui travaillent sur le territoire ?
  2. Le S de CPTS est-il réduit au Soin ou a-t-il l’ambition de produire de la Santé? Si la communauté est celle des médecins libéraux et le S celui du Soin, alors le projet CPTS se limitera à la tentative d’améliorer le parcours de soin de la personne malade entre la ville et l’hôpital et diminuera le recours aux urgences hospitalières. Personne ne contestera ce besoin, mais c’est terriblement insuffisant. Si le S est celui de la Santé, alors la CPTS concerne tous les acteurs du territoire de la médecine, du médico-social, des élus et de la population. les MSP savent produire de la Santé sur le territoire et souhaitent développer leurs actions dans un cadre partenarial. Ce sont des acteurs reconnus dans les domaines de la prévention, de l’éducation et de la promotion de la santé.

Nous voulons donc que le déploiement des CPTS soit une véritable chance d’améliorer la santé de la population et pas seulement une amélioration du parcours de soin, toute nécessaire qu’elle soit.

C’est aussi par la réforme des études de santé que doit être impulsé ce changement de paradigme, en intégrant la dimension pluriprofessionnelle et le travail en équipe dès la formation initiale.

La réforme du système de santé proposée aujourd’hui est ambitieuse. Pour qu’elle devienne utile à la population, il faut faire confiance aux professionnels et aux équipes de soins primaires qui ont montré leur capacité depuis 10 ans à transformer le système de soins en un authentique système de santé innovant.

La FFMPS continue à s’engager dans cette profonde réforme. Ses prochaines journées nationales à Dijon, les 29 et 30 Mars 2018 démontreront comment la pluriprofessionnalité d’aujourd’hui construit le système de demain.

Contacts :

Camille Joseph, Chargée de communication FFMPS • secretariat @ffmps.fr • Tel:  0607970299

Dr. Pascal Gendry, Président pascal.gendry@ffmps.fr   Tél 06 16 28 94 74

Dr. Didier Ménard, Secrétaire Général • Tel:  0607165778 • dr.didiermenard@wanadoo.fr

www.ffmps.fr 

* Infos sur les aides conventionnelles

  • 3 août 2018

Afin de lutter contre les disparités de répartition des médecins libéraux  sur le territoire, la convention médicale comporte depuis plusieurs années des dispositifs incitatifs à l’installation et/ou au maintien dans les zones en tension en offre de soins.

Au regard des résultats obtenus, de nouvelles mesures ont été prises dans le cadre de la convention médicale de 2016 ; elles sont  destinées à renforcer certains dispositifs existants et à en créer d’autres, afin de favoriser l’installation et le maintien dans ces territoires.

La nouvelle convention médicale définit ainsi 4 contrats types nationaux ayant pour but d’encourager une répartition plus homogène des médecins libéraux sur tout le territoire.

Le CAIM apporte une aide aux médecins choisissant de s’installer dans une zone fragile, définie par l’ARS, afin de faire face aux frais d’investissement générés par le début d’activité.

NB : Ce contrat n’est cumulable ni avec le contrat de transition (COTRAM) ni avec le contrat de stabilisation et de coordination (COSCOM).

Conditions d’adhésion :

Le médecin doit :

– S’installer dans une zone fragile, ou être installé dans la zone depuis moins d’un an

– Exercer en secteur 1 ou en secteur 2 (OPTAM ou OPTAM-CO à partir de 2017)

– Exercer une activité libérale au minimum 2,5 jours par semaine

– Exercer au sein d’un groupe entre médecins ou d’un groupe pluri-professionnel

– Ou appartenir à une communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) ou une équipe de soins primaires (EPS)

– Participer à la PDSA

– Exercer dans la zone pendant au moins cinq ans à compter de la date d’adhésion

Il peut, à titre optionnel, réaliser une partie de son activité libérale au sein d’un hôpital de proximité.

Il signe un contrat tripartite avec la caisse d’assurance maladie et l’ARS.

Pour en savoir plus sur les autres contrats (COSCOM, COTRAM et CSTM) , lire la page de la Paps d’Ile de France ICI

* PromoSanté Ile-de-France lance son site Internet

  • 27 mars 2018

L’équipe de Promosanté IdF a la plaisir de vous annoncer l’ouverture du site www.promosante-idf.fr

PromoSanté Ile-de-France est une plateforme ressources francilienne en promotion de la santé, dans la continuité du Pôle Régional de Compétences. Elle est financée par l’Agence Régionale de Santé Ile-de-France. Elle se développe en cohérence avec la mise en place, dans toutes les régions, des dispositifs d’appui aux politiques et aux interventions en promotion de la santé.

Qu’allez-vous trouver dès à présent sur le site promosante-idf.fr ?

• Des ressources pour s’informer : des documents de référence concernant la promotion de la santé, un annuaire des sites ressources, des actualités et l’agenda des événements régionaux.
• Des ressources pour
se former : un répertoire des formations en ligne ou en Ile-de-France, les référentiels de compétence.
• Des ressources pour
agir : des fiches méthodologie de projet, des récits d’expériences, un catalogue d’outils d’animation accessibles en ligne, une typologie des acteurs pour monter un projet.
• Un premier
dossier « Comprendre & Agir » consacré à la nutrition.

Ce site est au service du développement de la promotion de la santé en Ile-de-France. Il sera régulièrement enrichi et mis à jour.

 

* Nouveau zonage 2018 ARS Ile de France

  • 14 mars 2018

L’Agence régionale de santé Île-de-France publie la nouvelle carte des zones concernées par les aides à l’installation et au maintien.

Pour lutter contre la diminution de l’offre médicale et renforcer l’accès aux soins, l’Agence régionale de santé a pour mission de déterminer les zones géographiques dans lesquelles les professionnels seront soutenus par des aides à l’installation et au maintien.

La révision du « Zonage médecins » s’inscrit dans le Plan du Gouvernement pour l’égal accès aux soins dans les territoires. L’ARS a donc établi, en concertation avec ses partenaires régionaux, une nouvelle cartographie des territoires présentant des difficultés d’accès aux soins médicaux. Elle s’est appuyée sur la méthodologie nationale ministérielle (méthode d’accessibilité potentielle localisée ou APL), tout en conservant des marges d’adaptation justifiées par les spécificités de la région Île-de-France telles que sa forte urbanisation et l’ampleur de ses inégalités sociales.

En Île-de-France, l’arrêté pris par Christophe Devys, Directeur général de l’ARS définit :

  • des « zones d’intervention prioritaire », représentant plus de 4,4 millions d’habitants (soit 37% de la population francilienne), éligibles aux aides à l’installation et au maintien de l’Assurance Maladie (contrats conventionnels CAIM, COTRAM, COSCOM, CSTM) et de l’Etat (PTMG, PTMR, CESP,
  • et des « zones d’action complémentaire », représentant 4,7 millions d’habitants supplémentaires (39% de la population francilienne), éligibles aux  seules aides de l’Etat

Pour en savoir plus :

  • Cartographie des zones d’intervention prioritaire et des zones d’action complémentaire (Île-de-France, petite couronne et chaque département)
  • Liste des communes classées en zones d’intervention prioritaire
  • Liste des communes classées en zones d’action complémentaire
  • Arrêté  du 13 novembre 2017 relatif à la méthodologie applicable à la profession de médecin pour la détermination des zones prévues au 1o de l’article L. 1434-4 du code de la santé publique

* Plan d’accès territorial aux soins : la FFMPS et les fédérations régionales se mobilisent

  • 6 février 2018
 

 

Communiqué de presse

 

 

Plan d’accès territorial aux soins : la FFMPS et les fédérations régionales se mobilisent

__

Dans le cadre de la nouvelle stratégie nationale de santé, l’accès territorial aux soins est défini comme un objectif prioritaire.

Il fait l’objet d’un plan dédié, porté conjointement par l’Etat et l’ensemble des fédérations pluriprofessionnelles des professionnels de santé (FFMPS, FSP, FCPTS et FNCS**), qui s’engagent autour d’une charte définissant les principes et les méthodes d’action.

La FFMPS se félicite de cette volonté qui reprend des idées et des valeurs qu’elle a défendues depuis dix ans :

–     Un meilleur accès aux soins pour tous et partout.

–     L’exercice coordonné en équipe pluriprofessionnelle réunie autour d’un projet de santé, en lien avec les autres acteurs de la santé.

La FFMPS portera son attention à ce que la multiplication annoncée des maisons de santé et des organisations territoriales s’accompagne d’une volonté d’apporter une dimension renforcée et poursuivie de qualité, d’efficience et de réelle pluriprofessionnalité, y compris par une utilisation des nouvelles technologies adaptée aux besoins des équipes de soins primaires.

La FFMPS souhaite notamment que la promotion de la santé, la prévention et les nouvelles pratiques éducatives fassent l’objet d’un soutien et d’un développement soutenus dans les territoires.

Dans cet objectif, la FFMPS et les fédérations régionales contribueront, en lien avec les plateformes régionales de ressources, à l’appui opérationnel des équipes pour la mise en place des différents axes du plan.

La FFMPS se mobilisera également pour une participation constructive à la gouvernance nationale et régionale de ce plan d’accès aux soins en restant une force de propositions et d’innovations.

Les rencontres nationales de la FFMPS* à Nantes le 9 et 10 mars 2018 seront l’occasion de réaffirmer le rôle des équipes de soins primaires et des maisons de santé dans l’accès territorial à la santé.

__

* FFMPS : la « Fédération Française des Maisons et Pôles de Santé » anime et développe un réseau de fédérations régionales des équipes de soins primaires et des maisons de santé. Elle promeut l’exercice pluriprofessionnel coordonné en soins de santé primaires dans tous les territoires.

** FNCS : FCPTS : Fédération des Communautés Professionnelles Territoriales de Santé ; FSP : Fédération des Soins Primaires ; Fédération Nationale des Centres de Santé ;

 

Contact :Alice Cabanne • secretariat-ffmps@ffmps.fr• Tel:  0607970299 • www.ffmps.fr#ffmps2018

* Lancement de la vague 5 (2018-2020) AUMG

  • 31 janvier 2018

L’ARS Ile de France nous informe du lancement de l’appel à candidatures AUMG (Assistants Universitaires de Médecine Générale) de la cinquième vague : 2018-2020.

Ces postes sont partagés entre l’Université et une structure de soins partenaire du projet. Ils sont financés à 100 % par l’ARS Ile de France pour la partie universitaire du poste.

Ce dispositif  a pour objectifs de :

-Soutenir des projets professionnels cliniques/universitaires en permettant à de jeunes médecins de parfaire leur formation post-internat

-Soutenir la médecine de premier recours notamment dans des territoires fragiles

-Participer à l’encadrement d’internes et/ou d’externes

-Renforcer la filière Universitaire de Médecine Générale en soutenant les moyens dévolus aux Départements de Médecine Générale des Universités.

Nous précisons que le critère obligatoire qu’il y avait auparavant excluant toutes candidatures de jeunes médecins ayant déjà bénéficié d’un dispositif de soutien à la démographie médicale, type CESP a été supprimé.

 Les candidatures de médecins ayant signé un CESP sont donc désormais recevables et seront examinées lors de la commission de sélection des dossiers. Suite aux différentes demandes que nous avons eues, nous avons en effet estimé que les candidatures d’AUMG anciens signataires CESP étaient pertinentes et s’inscrivaient dans les objectifs du dispositif.

Les CESP doivent bien entendu exercer leur part soin en zones fragiles.

Vous trouverez sur le site Internet de l’Agence : https://www.iledefrance.ars.sante.fr/postes-assistants-universitaires-de-medecine-generale-aumg-2018-2020

·         Le cahier des charges du dispositif

·         Les trois modes opératoires en fonction de votre profil (université, structure de soins, et AUMG)

·         Une fiche métier précisant les fiches de poste des AUMG

·         Et un lien vers l’application informatique pour compléter votre (vos) candidature (s).  : http://ars-iledefrance.fr/creation_poste_aumg_v5/

La date limite du dépôt des candidatures est fixée au 16 Mars 2018.

Merci de bien vouloir relayer cet appel à candidatures par tout support de votre convenance (mail, internet.) auprès des Internes et en particulier de ceux qui se trouvent en dernière année de DES MG, et de tous vos partenaires susceptibles d’être intéressés par ce financement.

Afin de sélectionner les différents dossiers de candidatures, l’Agence met en place un jury de sélection spécifique qui se tiendra le 19 Avril 2018.

 

* Voyage d’étude à Liège (Belgique) le vendredi 9 février 2018 pour MSP, CDS, MMG, responsables de politique de santé..

  • 11 janvier 2018

Cette invitation concerne tous ceux qui se passionnent aujourd’hui pour l’organisation des soins primaires : professionnels, institutionnels, responsables de politique de santé.

Nous (DD 75 ARS, Pôle Santé Paris 13 et la FémasIF) avions organisé en mai dernier une journée d’étude à GAND. Cette rencontre avec nos voisins belges avait remporté un franc succès. Leur expérience dans la coordination des soins primaires est particulièrement intéressante et les échanges furent d’une grande richesse.

Nous vous proposons de renouveler l’expérience en février 2018 avec LIEGE.

Notre hôte sera Jean Philippe ROBINET, animateur à l’Intergroupe liégeois des maisons médicales et l’organisatrice est Anne Sophie LAVABRE, médecin généraliste francilienne et ancienne étudiante et interne liégeoise. Michèle OOMS, médecin de santé publique à la DD75, et aussi ancienne liégeoise nous accompagnera.

Un des intérêts majeurs de l’expérience liégeoise est l’organisation de la permanence des soins.

Vous trouverez  ICI  le programme détaillé et le lien pour vous inscrire

En espérant que vous pourrez nous accompagner encore une fois pour cet événement exceptionnel.

 

* Assemblée générale ordinaire et extraordinaire de la FFMPS

  • 6 décembre 2017

Pour nos adhérents:

Veuillez trouver la Convocation officielle aux deux Assemblées Générales, Extraordinaire et Ordinaire, de la FFMPS, qui se tiendront
le 14 décembre
de 10h à 17h
en salle du Conseil, Mairie du XIX° adt de Paris.
Pour des raisons logistiques et d’organisation, il est nécessaire que tous les participants confirment leur venue par retour de mail à secretariat-ffmps@ffmps.fr
Pour ceux qui souhaitent participer et voter  vous pouvez adhérer à la FémasIF.
Nous comptons ​sur votre participation nombreuse à ce moment démocratique important dans la vie de la FFMPS !

* Journées 2018 de la FFMPS: information et appel à posters

  • 30 novembre 2017

Les Journées de la FFMPS innovent à Nantes les 9 et 10 mars 2018, et souhaitent mettre en valeur des évaluations et retours d’expériences menées par les équipes pluri professionnelles en santé primaire (soins, prévention, promotion de la santé).
 
Avec l’APMSL-PDL qui accueille les journées, la fédération lance  un concours de posters pour donner l’occasion à des équipes de présenter leurs actions et les expériences les plus concluantes d’exercice coordonné.
Les posters doivent être envoyés en format .pdf d’ici le 19 janvier à l’adresse ffmps.coordination@gmail.com, pour une sélection par le comité des lecteurs.
Une fois leur poster confirmé (le 2 février), les auteurs auront à leur charge d’imprimer ce poster en format A0, se rendre à Nantes après s’y être inscrits pour y accrocher le poster, le présenter durant les journées et peut-être recevoir l’un des deux prix, du public ou de l’innovation !
Toutes les consignes figurent dans les 2 documents ci-dessous:

et le bandeau: JFFMPS2018_bandeau poster_A0