*Patient âgé polypathologique – enquête OMAGE

  • 30 juillet 2015

 

Patient âgé polypathologique – enquête OMAGE

 

Il s’agit de tester un outil visant à harmoniser les messages délivrés au patient âgé polypathologique tout au long de son suivi. Les thèmes abordés dans ce portfolio sont notamment : les spécificités cliniques des patients poly pathologiques, la dénutrition, la douleur  et les anticoagulants oraux

A partir d’une discussion préalable avec les équipes volontaires, la forme de l’évaluation sera adaptée (d’une démarche très modeste autour de la forme des fiches à des actions plus ambitieuses comme la formation de plusieurs acteurs d’un pôle.. Le projet ICI

Si vous êtes intéressé (objectif de 4 sites en MSP OU PSP en Ile de France) contactez vite la coordination FémasIF – Véronique Faucounau qui est le chercheur qui porte ce projet, accompagnera la démarche et rencontrera les équipes

Le portfolio OMAGE

Lire La Suite

* Etude SCoP3 : améliorer l’accès aux soins palliatifs en soins primaires

  • 30 avril 2015

Invitation à participer à l’étude SCoP3

Soins primaires Coordonnés Proactifs Planifiés Pluriprofessionnels

Proposition de participation de Dr Sébastien Moine,  MSP « Les Vignes de l’Abbaye », Saint Just en Chaussée ; LEPS, Université Paris 13, Bobigny et  Dr Maxime Gignon, CPA SimUSanté, CHU d’Amiens ; LEPS, Université Paris 13, Bobigny

 

Vous êtes professionnel/le/s (MG et IDE) exerçant en MSP.

Vous pouvez participer à un projet de recherche visant à améliorer l’accès aux soins palliatifs dès le contexte des soins primaires.

Résumé du projet de recherche

Lire La Suite

* PREPS 2014, recherche d’investigateurs sur une évaluation gérontologique

  • 19 janvier 2015

Le projet de l’équipe de l’Université Paris-Est Créteil a été accepté dans le cadre de l’appel d’offre Programme de Recherche sur la Performance du système de Soins (PREPS) 2014. L’équipe recherche des investigateurs.

Résumé de l’enquête par l’équipe

Pour améliorer la prise en charge des personnes âgées, la définition du rôle de chaque professionnel, l’amélioration de la coordination interprofessionnelle et de la collaboration multi-professionnelle deviennent des objectifs prioritaires.

Les facteurs majeurs d’hospitalisation identifiés chez la personne âgée de 75 ans et plus sont la dénutrition, la dépression, les chutes et la iatrogénie.  L’évaluation gériatrique approfondie (EGA) est une évaluation multi-domaines de l’état de santé de la personne âgée permettant de mettre en place des actions en rapport avec des problèmes détectés. Celle-ci ne peut être réalisée systématiquement à l’hôpital et reste chronophage.

Une évaluation gériatrique de premiers recours pourrait permettre de pallier  cette limite. Actuellement la HAS préconise une évaluation de la fragilité des patients âgés par le MG mais les preuves de son efficacité restent encore limitées.

 Notre objectif est de démontrer qu’une intervention multifactorielle en soins primaires comprenant : une formation des MG à l’EGS de premier recours, un recours gériatrique téléphonique possible, la réalisation systématique de l’EGS par une IDE comparée à une intervention sans IDE et/ou pratique usuelle, réduit les hospitalisations non programmées, recours aux urgences ou mortalité et améliore la qualité de vie des patients âgés de 75 ans et plus atteints de maladies chronique, en comparaison à la pratique usuelle.

Pour ce faire, nous devons inclure des patients âgés de 75 ans et plus, en ALD ou hospitalisés dans les 3 mois précédents. Il s’agit d’un essai randomisé avec 3 groupes avec un suivi de 12 mois (0,6,12).

Bras 1 : Une formation des MG à l’évaluation gériatrique de premier recours (EGS), et aux recommandations pour la pratique ainsi qu’un recours téléphonique à un gériatre référent en cas de situations posant des difficultés décisionnelles  au MG + une EGS systématique et réalisée par une IDE formée

Bras 2 : Une formation des MG à l’évaluation gériatrique de premier recours (EGS PR), et aux recommandations pour la pratique ainsi qu’un recours téléphonique à un gériatre référent en cas de situations posant des difficultés décisionnelles  au MG + EGS laissée à la libre appréciation du MG et sans IDE.

Bras 3 : groupe témoin : pratique habituelle

Le recueil des données sera simple, aidée par un technicien de recherche et les investigateurs seront indemnisés. Il est prévu un début des inclusions fin 2015.

  •  Si vous êtes intéressés par cette étude, merci d’en informer très rapidement par retour de courriel : emilie_frisouille@yahoo.fr

Emilie FERRAT – Chef de clinique universitaire de Médecine Générale – Département de médecine générale

Laboratoire d’Investigation clinique, LIC EA4393 – Université Paris-Est Créteil

* Enquête PRISM – gestion des risques, une méthode d’accompagnement

  • 9 septembre 2014

Appel à candidature auprès des pôles et maisons de santé

Dans le cadre du PREPS (Programme de recherche sur la performance du système des soins, plus d’infos ICI), les pôles et maisons de santé pluridisciplinaires de soins sont sollicités pour participer à l’étude PRiSM.

L’étude PRiSM consiste à évaluer un programme de gestion des risques et un système de recueil d’Événements Indésirables Associés aux soins, EIAS destiné aux professionnels de santé regroupés en structures pluridisciplinaires de soins telles que les pôles et maisons de santé pluridisciplinaires. Lire La Suite