Journée régionale 2018 : les interventions

Journée régionale 2018 : les interventions

  • 22 novembre 2018

Bonjour à tous,

Vous avez été une centaine à participer à notre journée régionale et sommes heureux de vous avoir accueillis et rencontré pour ce moment de partage. Cette année encore aura été marquée par votre implication et votre intérêt pour l’échange entre pairs sur l’exercice coordonné. Merci pour votre implication, vos encouragements et vos idées.

Vous trouverez ci-après toutes les présentations des ateliers auxquels vous avez assisté. Nous vous donnons rendez-vous à la prochaine journée régionale qui se tiendra le 16 février 2019 à la Halle Pajol. Le programme est en ligne, les intervenants sont en cours de confirmation.

Atelier 1 Montage de projet MSP : Méthodologie, outils et ressources. Animé par Marie Bazille et Chantal Gimard, CA FémasIF, Michèle Ooms, DD ARS 75 et Laurence Gobert, référente MSP 91 CPAM

Atelier 2 Nouvelles pratiques éducatives : Expériences et partenariats. Animé par Jacques-Claude Cittée, Fatima Saïd d’Auvergne, CA FémasIF et Pierre-Yves Trainard du pôle ressources ETP d’Ile-de-France et Marie-Odile Frattini, PromoSanté

Atelier 3 La vie de la MSP Animé par Sophie Dubois, CA FémasIF, coordinatrice PSP Paris 13 et Mady Denantes, MG Pôle de santé des envierges

Atelier 4 L’utilisation des outils d’information : que partage-t-on ? Jean-Marie Nougairède Coordinateur pôle Gennevilliers et Jérôme Bittan et MG pôle Villaumed, administrateurs Fémasif

Atelier 5 L’approche territoriale : où en sommes-nous ? Animé par Jérôme Bittan, CA Fémasif et Hector Falcoff, MG

Atelier 6 La démarche qualité : une expérience d’auto-évaluation : groupes de travail et présentation sans PPT par Didier Ménard

Atelier 7  L’accompagnement : un soutien adapté à toutes les étapes des projets Dominique Richard, MG MSP Morangis, Karim Jaaouani Coordinateur pôle santé Goutte d’or, Nathalie Khenissi, DD ARS 91 et Perrine Pallares, référente MSP CPAM 75

Atelier 8 L’implication des usagers : le patient acteur de sa santé avec Josselin le Bel MG et Marie Bazille, CA Fémasif ainsi que Hélène Zeitoun et Bernard Pissarro de l’institut Renaudot

* Journée régionale 2019

  • 26 octobre 2018

Cette 6ème journée régionale du 16 février 2019 a pour thème « la maison de santé pluriprofessionnelle à l’épreuve du territoire », invitant à questionner, et repenser nos modes d’exercice et dynamiques territoriales. Huit ateliers ont été conçus pour vous permettre de nourrir votre réflexion et donner à chacun(e) la possibilité de mieux appréhender les contours et enjeux des nouvelles organisations territoriales.

Sur ces huit ateliers, vous pourrez assister à deux ateliers dans la journée : un le matin, un l’après-midi. Comme disait Bergson « choisir, c’est exclure ». Mais vous pourrez échanger vos informations avec les autres participants autour d’un café. Les binômes qui animeront les interventions seront confirmés prochainement, qui seront composés d’un(e) membre du CA de la FémasIF et un(e) expert(e) parmi nos partenaires ou professionnels de santé.

Nous vous espérons nombreux et enthousiastes pour participer à cette nouvelle journée d’échanges.

Vous pouvez consulter le pré-programme et vous inscrire ICI

A très bientôt !

La Halle Pajol 20 Espl. Nathalie Sarraute, 75018 Paris

* 21 novembre: Rencontrez l’équipe d’Athis Mons

  • 20 octobre 2015

Portes ouvertes – Maison de Santé Léonie Chaptal à Athis Mons – samedi 21 novembre – 16h 

La MSP Léonie Chaptal d’Athis Mons a ouvert en avril dernier.
4 professions de santé y travaillent:
  • 3 infirmières 
  • 4 médecins généralistes dont un avec DU mésothérapie antalgique et un futur DU de tabacologie
  • 3 sages-femmes
  • 1 kinésithérapeute (qui recherche d’ailleurs un collaborateur, avis aux personnes intéressées!)
Le logiciel partagé est WEDA (logiciel labellisé Asip Santé).
Le projet de santé de la MSP est centré sur 3 axes travaillés de manière pluriprofessionnelle:
-> santé de la femme et périnatalité: suivi des femmes en dehors et pendant la grossesse, suivi des couples pendant la grossesse et parents-enfants en post-natal, suivi des enfants…
-> prévention des facteurs de risques cardio-vasculaires: hypertension artérielle, dyslipidémie, diabète de type 2, tabac, obésité et sédentarité
-> gériatrie : dépendance et maintien à domicile, fin de vie à domicile

Lire La Suite

* Quelques éléments sur les budgets de fonctionnement de MSP

  • 31 juillet 2015

Cet article fait le point sur les éléments à avoir à l’esprit pour construire son budget prévisionnel de fonctionnement de MSP.

La 1ère question que posent nombre de professionnels de santé avant de s’engager dans un projet de MSP, c’est « combien cela va me coûter? »

Or il n’y a pas et il ne peut y avoir de réponse type. Le budget de fonctionnement, et donc notamment les charges relevant de chaque professionnel de santé, doit se construire progressivement en parallèle de la finalisation du projet organisationnel et du projet de santé dont il va être le reflet.

1ère chose à garder à l’esprit: il n’existe pas UN budget type de maison de santé! 

Lire La Suite

* Rencontre le 18 novembre sur Facilimed à Paris

  • 10 octobre 2014

FACILIMED

La FFMPS lance une coopérative de services  pour les équipes en MSP.

Cette coopérative a pour objet d’aider les équipes de soins primaires à gérer et manager leur cabinet pour se consacrer aux soins.

La FémasIF a organisé une soirée pour discuter de cette coopérative, et plus globalement des besoins en terme de services qui pourraient être mutualisés entre équipes.

Près d’une trentaine de participants ont pu discuter de cette coopérative.

De nombreuses questions ont été abordées avec Mathieu Dubois, qui pilote le projet: pourquoi une forme coopérative, combien ça coûte, quels sont les risques, quels sont les services proposés……..

Facilimed en quelques mots

Lire La Suite

* Une recherche qualitative de l’IRDES sur les dynamiques professionnelles en MSP/PSP

  • 30 septembre 2014

Les dynamiques professionnelles, les formes de travail pluriprofessionnel dans les maisons et pôles de santé 

L’IRDES (Institut de Recherches et documentation en économie de la santé)  suit l’expérimentation sur les nouveaux modes de rémunération et est chargé de son évaluation (plus d’infos sur l’expérimentation ICI).

L’institut mène en parallèle une recherche qualitative sur les dynamiques professionnelles, les formes de travail pluriprofessionnel dans les maisons et pôles de santé

Parmi les éléments à retenir, l’étude souligne que « de nouvelles formes d’exercice regroupé, couplées à de nouveaux modes de rémunération (…) peuvent être des leviers pour engager une transformation de l’organisation et des pratiques (…)« .

Cette recherche a fait l’objet de plusieurs publications:

-> Une synthèse à lire dans la revue de l’IRDES Questions d’économie de la santé N°200

-> le rapport complet ICI

et le site de l’IRDES ICI.

 

* L’éducation thérapeutique en ville – une journée d’échanges le 18 octobre

  • 25 septembre 2014

 Journée d’échanges le samedi 18 Octobre 2014, à la faculté de médecine de Bichat

 Cette journée a été organisée par le Pôle de Ressources Ile de France en ETP en partenariat avec la FémasIF, le Département de médecine générale de Paris 7, le Pôle de ressources en ETP du 95.

Elle a bénéficié du soutien de l’ARS Ile de France. Journée du 18 octobre à Bichat

Les échanges ont rassemblé une centaine de participants et ont porté sur des propositions pratiques pour le développement de l’ETP en ville, les conditions de développement des pratiques de l’ETP en ville, en Ile de France.

Plus d’informations sur le site du Pôle Ressources Ile de France en ETP.

 

* 2 milliards d’économie sur la santé : une solution simple avec les maisons de santé

  • 25 septembre 2014

Un communiqué de presse de la FFMPS

La nouvelle organisation des soins primaires ou soins de premier recours sous forme de maisons de santé est une source d’économie pour notre système de soins. Accélérer cette nouvelle organisation permettrait d’économiser 2 milliards d’euros par an tout en améliorant la qualité des services rendus à la population.

De nombreux travaux démontrent cette assertion. En France, ce sont ceux de l’IRDES, Institut de Recherche et de Documentation en Economie de Santé. Cet institut a été missionné par l’assurance maladie pour évaluer l’expérience des nouveaux modes de rémunération alloués aux regroupements de professionnels de santé dans les maisons de santé. Les conclusions sont démonstratives : quand l’assurance maladie alloue une dotation moyenne de 50.000 € à une équipe, l’économie produite au bout d’une année est en moyenne de l‘ordre de 150.000 €, soit trois fois la mise. Ce résultat est connexe avec une amélioration de la qualité des soins produits.

Au Québec, les mêmes résultats sont trouvés dans les Family Medicine Groups (FMGs). Une réduction de 2% des coûts est réalisée en 5 ans pour les patients porteurs de pathologies nécessitant des soins couteux.

Aux Etats-Unis, la démonstration de réduction des coûts a été réalisée pour les patients porteurs de pathologies complexes suivis dans les PCMH, Patient-Centered Medical Home (Flottemesch, 2012).

La raison principale de ces économies vient du travail de coordination des soins réalisé par les équipes bénéficiant de cette dotation. La coordination est mise au service des patients porteurs de pathologies les plus lourdes. Il en résulte une diminution des prescriptions de médicament et de recours aux consultations spécialisées. Economie, gain de temps pour les professionnels, et amélioration de la qualité des soins.

Après une première vague de 150 MSP, ce sont aujourd’hui 310 MSP qui bénéficient d’une dotation appelée « nouveau mode de rémunération ». Cet investissement France entière de 16 millions d’euros devrait assurer à l’assurance maladie une économie annuelle de près de 50 millions d’euros.

L’exercice regroupé ayant la préférence de 80 % des jeunes médecins ce seront, au terme de cette évolution souhaitée, près de 12.000 équipes de soins primaires qui proposeront des soins sur notre territoire national. De quoi économiser près de 2 milliards d’euros chaque année…

Une négociation est en cours entre les syndicats de professionnels de santé et l’assurance maladie pour généraliser ces dotations plus loin que l’expérimentation. De l’investissement décidé sur ces nouvelles organisations des équipes des soins de premier recours ou soins primaires, dépendra une capacité d’économie du système et de stimulation de la qualité des soins.

Pierre DE HAAS – Président FFMPS – 06 07 75 39 50 04 74 39 79 01

dans la presse